Conseil communal du 25 juin: Voiries, biens communaux et rénovation du Centre Temps Choisi

Mardi 26 Juin 2018 - 09:23

Lors de la séance de ce lundi 25 juin 2018, le Conseil communal a approuvé plusieurs dossiers relatifs à la vente de biens communaux, la rénovation de voiries et du Centre Temps Choisi à Gilly pour un montant de 865.752€.

Tout d'abord, à l’initiative de l’échevine de la Jeunesse Julie Patte, en collaboration avec la Proximus Foundation, la Maison de l’adolescent (MADO) et le Forem, une session « Digitalent » sera organisée, huit semaines durant, à Charleroi, au sein des locaux de la MADO.

Visant à soutenir les jeunes en recherche d’emploi, la session « DIGITALENT » tend à accrocher les jeunes à un projet professionnel grâce aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (TIC).

« C’est donc tout naturellement que la Ville de Charleroi a proposé son soutien à la Proximus Foundation pour l’organisation d’une session DIGITALENT à Charleroi afin de faire bénéficier les jeunes carolos de cette magnifique opportunité. Le programme s’annonce riche et dense puisqu’il s’agit d’une formation de 8 semaines, à raison de 5 jours/semaine de 9h30 à 17h00. Trois jours sont consacrés à de la théorie, un jour à la pratique et un jour à de la visite d’entreprise » indique l’échevine Julie Patte. « A Charleroi, nous multiplions les initiatives et les projets qui permettent aux jeunes de s’approprier les diverses technologies numériques. Je prends l’exemple de l’enseignement communal, 36 écoles sont dorénavant équipées, ou en passe de l’être, d’outils pédagogiques numériques. Par ailleurs, je rappelle que nous avons organisé ici, à Charleroi, toute une journée d’ateliers numériques avec Google en novembre dernier. Cela avait été un succès énorme ! ». 

Le partenariat s’est ouvert au Forem pour l’aspect recrutement des jeunes concernés et à la Maison de l’Adolescent (MADO), partenaire privilégié pour l’orientation des jeunes. La MADO accueillera la formation au sein de ses locaux et élargira donc ainsi son offre de services.

En pratique :

La formation se déroulera sur 8 semaines en temps plein (de 9h30 à 17h00 du 8/10/2018 au 30/11/2018.
La formation est entièrement gratuite

Public cible: Les Jeunes de 18 à 25 ans sans diplôme particulier mais avec un intérêt et des aptitudes pour les NTIC. Une séance d’information et de recrutement sera organisée afin d’évaluer la motivation des jeunes.

Contenu de la formation

Trois jours/semaine :

- Initiation aux NTIC par de jeunes formateurs au parcours atypique

- Initiation à Java Script, à l’impression 3D et à la programmation de cartes électroniques en Open source

Un jour/semaine :

- Initiation à l’entreprenariat et création d’un business plan

1jour/semaine :

- Visites d’institution et d’entreprises.

Les stagiaires participeront à la mise en place d’un projet en groupe de travail ainsi qu’un business plan pour la mise en œuvre du projet ; une présentation publique des réalisations aura lieu en fin de cycle.

Lieu de la formation :

La maison de l’Adolescent (MADO):Boulevard Zoé Drion, 1, 6000 Charleroi

Infos : Info.jeunesse@charleroi.be

La date des inscriptions sera communiquée sous peu

Bonnes nouvelles pour nos bâtiments, nos routes, nos places et le Centre Temps choisi 

Véritable institution gillycienne, le Centre Temps Choisi est la deuxième structure la plus louée et la plus prisée par le tissu associatif. « Et pour cause, elle permet à de nombreux opérateurs de proposer, à prix réduit, des spectacles pour un public d’environ 700 personnes ! C’est pour mieux renforcer ce maillage culturel dans le district est que nous avons décidé de rénover cet espace », indique le bourgmestre Paul Magnette.

Sur proposition de l’échevin des Travaux Eric Goffart, le Conseil communal a approuvé les mode et conditions d’un marché de travaux visant la mise en conformité du Centre Temps choisi à Gilly pour un montant de 862.752€.  

« Le marché prévoit la réfection complète de la grande salle (sièges, plafond, peintures, faïences murales, installation d’une plate-forme PMR, nouveaux rideaux de scène), la réfection des sanitaires, de la ventilation, de l’électricité et du système d’éclairage. Sur la scène, il est prévu d’installer une nouvelle structure autoportante pour l’avant-scène, et de remplacer les perches et la motorisation. Des travaux de menuiserie et de maçonnerie sont également prévus », précise l’échevin Eric Goffart.

Le chantier devrait durer entre 8 et 10 mois.

Ces rénovations seront complétées, à terme, d’interventions aux abords de la salle dans le cadre du masterplan Europan. Pour mémoire, suite au concours d’architecture éponyme, tout le périmètre de la place Destrée va être reconfiguré pour recréer un espace public plus aéré, plus vert et plus favorable à la rencontre. « Dans cette optique, les espaces situés devant l’entrée et sur le flanc droit seront réaménagés pour créer une homogénéité de l’espace public et un dialogue entre le centre et la place Destrée », souligne encore le bourgmestre.  

Reconfiguration de la place Mattéoti de Jumet pour un montant de 1.604.000 €

Sur proposition de l’échevin des Travaux Eric Goffart, le Conseil communal a approuvé les mode et conditions d’un marché de travaux visant la rénovation complète de la place Mattéoti à Jumet pour un montant de 1.604.000€ subsidié à 50% par la Wallonie. 

« Aujourd’hui  la place Matteoti est une grande mare d’asphalte, sur laquelle on se stationne de manière désorganisée », indique le bourgmestre Paul Magnette en charge de l’Aménagement urbain et de la Mobilité. « C’est pourtant l’une des plus grandes places du District Nord qui comprend une église et une école. Avec le bureau d’étude et Charleroi-Bouwmeester, nous avons réfléchi à une reconfiguration de qualité avec plus d’une cinquantaine d’arbres, dont 20 arbres d’ornements et 30 au moins sous forme d’un verger qui bordera l’église et se situera donc à proximité immédiate de trois écoles, de quoi offrir de nouvelles activités pédagogiques en plein air ! Par ailleurs, en réorganisant la circulation autour de la place, une plus grande fluidité sera assurée aux abords de l’école de même qu’une plus grande sécurité pour les parents et les enfants ".  

« Le projet prévoit la réfection de 3.000m² de voirie (chaussée de Gilly) et de 1900 m² de trottoirs. La réfection des 2.600m² de la place se fera en pavés de pierre. Il est prévu de créer des places de stationnement en dalles engazonnées, 500m² de pelouse pour le verger, 110 m² de cheminements dans le verger, la plantation de 56 arbres et de 120 plants de lierre. Une attention particulière est apportée aux cheminements cyclistes puisqu’un SUL est créé et qu’un marquage spécifique est prévu le long de la chaussée de Gilly  », explique l’échevin des Travaux Eric Goffart.

Cette place dont les travaux sont attendus de longue date permettra d’offrir un espace convivial et pourra accueillir dignement les différentes manifestations qui animent le quartier comme la brocante de Jumet Houbois.     

Des routes bientôt rénovées dans les cités !

Elles figuraient au rang des grandes oubliées du réseau routier carolo. Intouchables en raison de leur caractère « privé », ces voiries situées dans les cités sociales ont été construites par les anciennes Sociétés de Logement Public avant la fusion des communes. Naturellement, ces routes ont subi les affres du temps et nécessitent pour certaines d’entre elles d’importants travaux de rénovation.

Ces investissements pourront désormais être programmés grâce à l’important dossier de «transfert de voiries de La Sambrienne à la Ville de Charleroi » qui est validé par le Conseil communal, sur proposition de l’échevin des Travaux Eric Goffart. 

Après l’analyse du listing communiqué par La Sambrienne, le service Voirie a effectué un recensement général et un mesurage des voiries appartenant actuellement à la Société de Logement Public. Ce rapport fait état de 60 rues qui seront reprises dans le domaine public. Celles-ci présentent un caractère public de par leur utilisation. A contrario, toute une série de passages aménagés en voirie et parking pour accéder exclusivement à des blocs d'immeubles appartenant à la Sambrienne, sont considérés comme des voiries privées et ne font donc pas l’objet d’un transfert. 

L’accord de principe voté par le Conseil communal prévoit, d’une part, le transfert de 22 voiries qui ne nécessitent pas de travaux et, d’autre part, de 38 voiries qui devront faire l’objet, quant à elles, d’une rénovation. Le coût de réfection de ces voiries est estimé à 2.900.000€. Parmi celles-ci, figurent des rues en très mauvais état comme l’Allée Verte à Jumet. Au total, ces voiries représentent environ 15 kilomètres courants. 

Le Collège communal est désormais chargé d'établir la procédure. En pratique, une première convention de reprise sera établie pour la liste des 22 rues. Pour la liste des 38 rues dégradées,  plusieurs conventions devront être signées pour assurer leur intégration progressive dans le domaine public ainsi que leur réfection. Le Conseil communal devra avaliser ces décisions.

« Cet accord survenu après une fructueuse collaboration entre les services de la Ville et ceux de La Sambrienne, permet de résoudre une situation qui était problématique depuis plusieurs décennies. Dorénavant, qu’il s’agisse de la maintenance du réseau ou de la rénovation de certains axes, la Ville pourra intervenir », précise l’échevin des Travaux Eric Goffart.

Pour Hicham Imane, président de La Sambrienne, les locataires et l’ensemble des Carolos bénéficieront de ce partenariat. « Logement, propreté et sécurité sont nos priorités. Avoir enfin un accord sur ces voiries et la Ville de Charleroi comme partenaire sur ce dossier permettra de renforcer la sécurité de tous ! On peut donc se féliciter du transfert rapide des 22 rues en bon état. Par ailleurs, cet accord de principe est la première étape d’une solution rapide pour l’ensemble des voiries dégradées, en accord avec la Ville et pour lesquelles La Sambrienne suivra ce dossier afin de défendre la sécurité et le confort de tous. C’est déjà un pas dans la bonne direction et un plus pour nos habitants, mais aussi pour tous les riverains de nos quartiers, répartis sur l’ensemble du Grand Charleroi. »

Rénovation de 4 voiries à Dampremy pour 4,2 millions d’euros

Sur proposition de l’échevin des Travaux Eric Goffart, le Conseil communal a approuvé les mode et conditions de marchés de travaux relatif à la réfection de quatre voiries à Dampremy. Sont concernées : la rue Janson (380 mètres – 125 JO - 641.682€), la rue Decoux et Wauters (partie basse) (650 mètres et 360 mètres – 150 JO – 1.333.830€), la rue

Wauters (partie haute) (860 mètres – 250 JO – 1.607.768€) ainsi que la rue Lecomte (520 mètres – 130 JO – 664.579€).  

« Au-delà de la rénovation de ces voiries de façade à façade comprenant les trottoirs les filets d’eau, les bordures et la chaussée, ces travaux prévoient également la création d’effets de porte et la pose des coussins berlinois pour une meilleure sécurité routière ainsi que l’installation d’un SUL à la rue Janson », explique l’Echevin des Travaux Eric Goffart.   

Financé via le Fonds régional d’investissement, ces travaux sont subsidiés par la Wallonie à hauteur de 50%.

Vente de 8 biens pour un montant de 485.000€ et nouvelles mises en vente

Mise en vente de biens communaux : la Ville de Charleroi passe à la vitesse supérieure !  Sur proposition de l’échevin Eric Goffart, le Conseil communal de ce 25 juin a, d’une part, clôturé 8  dossiers d’aliénation de gré à gré pour un montant total de 485.000€ et, d’autre part, donné son feu vert pour le lancement de nouvelles procédures de vente qui concernent 7 nouveaux biens.

 « En poursuivant activement sa politique de rationalisation de son parc immobilier afin de garantir la qualité de ses biens, la Ville de Charleroi est conforme à l'engagement pris auprès du CRAC (Plan de gestion) », explique Eric Goffart, Echevin des Travaux. « On se réjouit de disposer de recettes nouvelles non fiscales pour améliorer la situation financière de la Ville. On se concentre sur notre cœur d’activité parce qu’on n’a plus à s’occuper de ces biens au quotidien. Nos équipes peuvent donc être plus présentes dans les écoles, crèches, centres sportifs, MCA… »

Les ventes dans le détail

Biens communaux situés à l’angle de l’avenue Eugène Mascaux, 54 et de la rue Paul Lambert, 2 à Marcinelle

Superficie :

Bâtiment principal sur quatre étages: 372 m²

Bâtiment secondaire sur trois étages : 48 m²

Terrain : 171 m²

Montant : 63.000€

Maison d’angle située à la place Edmond Gilles, 15-16 à Lodelinsart

Superficie :

Bâtiment sur quatre étages: 352 m²

Terrain : 120 m²

Montant : 56.000€

Maison située à la rue Adolphe Max, 3 à Marcinelle

Superficie :

Bâtiment sur quatre étages: 423 m²

Terrain : 370 m²

Montant : 141.000€

 

Bien composé de deux logements situé à la rue Appaumée, 1 à Ransart

Superficie :

Bâtiment sur quatre étages: 367 m²

Terrain : 142 m²

Montant : 85.500€

Aliénation de gré à gré du site ZAMI en faveur d'IGRETEC à Gilly

Le site ZAMI est divisé en 4 assiettes/bâtiments soit:

- ZAMI 1 : 2854 m²

- ZAMI 2 : 2847 m²

- ZAMI 3 : 567 m²

- ZAMI 4 : 2247 m²

Estimation du bureau de Géomètres-Experts : 1.348.975€

Vente pour l’euro symbolique

Salle des fêtes « Préau des Haies » à Marcinelle à la Sambrienne

La Ville est propriétaire d'une salle des fêtes appelée "Préau des Haies" situé au Cours Garibaldi, 43 (anciennement dénommée rue Ferrer, 40) à Marcinelle, d’une contenance cadastrale de 04 ares 37 centiares.

La SCRL la Sambrienne souhaite acquérir ce bien pour l’euro symbolique afin de créer un projet de construction de plusieurs logements.

Le bien n'est plus d'aucune utilité pour la Ville de Charleroi, il est en très mauvais état et nécessite de très gros investissements en termes de rénovation. De plus, il génère des coûts pour la Ville par le fait, de veiller à la fermeture de ses accès, de l'assurer, etc...  et que celui-ci étant vide d'occupation est susceptible d'être davantage sujet à du vandalisme.

Le rapport d’estimation dressé par le Comité d'Acquisition de Charleroi du 04 mai 2018 fixe l'estimation du bien à 68.000€.

Ce bâtiment communal est voisin d'un côté, d'un bien appartenant à la SCRL la Sambrienne et de l'autre, d'un bien de la Ville mis à sa disposition via un bail emphytéotique. Dès lors, il est judicieux de le vendre à la SCRL la Sambrienne pour en faire un ensemble cohérent avec les immeubles voisins lui appartenant et afin d'éviter notamment des soucis de servitude de passage et d'impétrants qui de manière évidente bloqueraient la vente à l’égard d’un tiers acquéreur. Cette opération permettra la création d'environ quatre logements dont le coût est estimé à 540.000€ et mettra un terme à un phénomène de squat et de vandalisme engendré par ce bâtiment communal complètement délabré.

Aliénation de gré à gré d’un terrain située à la chaussée de Charleroi 82 à Montignies-sur-Sambre à la SA SOGEM

Désaffectation et transfert du patrimoine public vers le patrimoine privé de la Ville de Charleroi et aliénation de gré à gré.

Surface : 966m²

Estimation du bureau de Géomètres-Experts : 35.000€

L’objectif de l’acquéreur est de créer sur ce terrain un parking de vingt voitures.

Bâtiment situé au boulevard Paul Janson à Charleroi

Superficie 4a 10ca dont 799 m² de bâtiment. Immeuble deux façades à rénover.

Mise en vente de biens

Aliénation de gré à gré d'un immeuble situé à la rue Saint Charles, 77 à Montignies-sur-Sambre

Cet immeuble, composé de trois logements, est actuellement occupé par l'Agence immobilière sociale Charleroi-Logement (AIS) qui peut sous-louer. Le triennat en cours se termine le 31 décembre 2018. Afin d'éviter à la Ville de continuer à supporter les charges de propriétaire, il est nécessaire de le mettre en vente.

Surface cadastrale de 130 m²

Estimation du bureau de Géomètres-Experts : 145.000€

Aliénation de gré à gré d'un immeuble situé à la place Louis Delhaize,

24 à Ransart

Surface cadastrale de 110 m²

Estimation du bureau de Géomètres-Experts : 62.000€

Aliénation de gré à gré d'un bâtiment situé à la place Louis Delhaize 20 à Ransart

Bien à rénover se composant de deux logements

Estimation du bureau de Géomètres-Experts : 160.000€

Aliénation de gré à gré d'un bâtiment situé à la place Louis Delhaize, 25 à Ransart

Surface cadastrale de 180 m²

Estimation du bureau de Géomètres-Experts : 65.000€

Aliénation de gré à gré d’un bien situé à l’avenue Paul Pastur 5 à Mont-sur-Marchienne

Immeuble composé de 4 logements sur une surface cadastrale de 346 m².

Estimation du bureau de Géomètres-Experts : 200.000€

Aliénation de gré à gré d’un bien situé à la rue des Gardes 6 à Charleroi

Maison sur une surface cadastrale de 68m²

Estimation du bureau de Géomètres-Experts : 105.000€

Parcelle située à la rue Jean Ligny à Goutroux

Désaffectation et transfert du patrimoine public vers le patrimoine privé de la Ville de Charleroi et aliénation de gré à gré.

Surface cadastrale : 139 m²

Estimation du bureau de Géomètres-Experts : 10.000€

Neuf projets sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets pour la personne handicapée

Afin de dynamiser sa politique de subventions destinées à soutenir la politique de la personne handicapée, la Ville de Charleroi a adopté en 2015 un nouveau règlement sur proposition de son Conseil consultatif de la Personne handicapée. Il prévoit la  répartition des subventions en fonction du résultat d'un appel à projets auquel peuvent également répondre les associations non dédiées aux personnes handicapées pour autant que le projet déposé bénéficie directement à ce public.

Lancé le 5 février 2018, l'appel à projets 2018 s'est clôturé le 30 mars 2018 sur la réception de 15 dossiers. Comme le règlement le prévoit, seuls les projets déposés par des asbl ou associations de fait dont l'ancrage à Charleroi est démontré et dont l'objet social est en lien avec une politique d'inclusion ont été pris en compte.

Les membres du jury désignés par le Conseil Communal se sont réunis et ont procédé à l'analyse des projets sur base de critères objectifs. Le jury a attribué une pondération variable à chacun des dossiers en fonction des critères définis dans le règlement d'attribution et a sélectionné 9 projets pour une répartition d'un montant total de 30.000 €.

« En tant qu'échevin en charge de la Personne handicapée et de l'Égalité des chances, je me réjouis déjà de la concrétisation de ces neuf magnifiques projets lauréats », confie Mohamed Fekrioui.

« Le règlement d'attribution visait à rendre l'enveloppe de subventions directement profitable à la personne handicapée. Je suis heureux de pouvoir répondre à cette attente puisqu’ils participent tous, dans des horizons très différents à l’effort d’inclusion poursuivi à Charleroi. En plus des domaines déjà soutenus les années précédentes (Sport, Culture, Formation…), les projets lauréats en 2018 font la part belle aux projets intergénérationnels et d’animation de quartier. »

Sur base de l’analyse du jury, les projets suivant sont soumis au Conseil communal.

Handi-Plus (Financement exclusif d'un projet ponctuel) :

Charleroi Hélios Aqua Team (4.000,00€) pour son projet d’Inclusion des nageurs en situation de handicap au sein de Charleroi Helios Aqua Team, du sport loisir au sport de haut niveau (J.O.)

Cothan (6.868,00€) pour le projet de réalisation d’une salle de repos pour les enfants porteurs d’un handicap moteur.

La structure Cothan située à Gosselies accueille chaque jour une quarantaine d’enfants porteurs d’handicaps moteurs. Ceux-ci reçoivent dans l’infrastructure toutes les thérapies que leur pathologie nécessite. Cothan est également une école de type 4 qui permet aux enfants qui y sont reçus de suivre une scolarité normale.

Association francophone pour la Promotion de l’Emploi et des Aides techniques du Handicapé visuel - HVFE -  (7.502,00€) pour le projet d’aménagement à Montignies-sur-Sambre d’un service d’accompagnement spécifique destiné à la formation des personnes déficientes visuelles.

Ligue Braille ASBL (2.380,00€) pour la réalisation de son projet « La malle à histoire » qui permettra aux enfants aveugles ou malvoyants de se familiariser à la lecture.

Handi-Start (Co-financement, aspect mise en route/ durée-pérennisation) :

All services Access - ASA  ASBL (3.000,00€) pour le projet d’acquisition et de renouvellement de matériel dans le cadre des activités sportives couvertes en audiodescription.

L’association ASA a pour but d’optimiser, sous toutes ses formes, les conditions d’accessibilité des Personnes à Mobilité Réduite aux événements sportifs, culturels, touristiques, entre autres. ASA couvre notamment en audio-description les matches du Sporting de Charleroi et du Spirou Basket.

Handi-Nove (Co-financement, aspect innovant et diffusion de bonnes pratiques)

Alternative 21 (2.000,00€) pour développer son projet intitulé « Jouer ensemble, quand on est différents, cela s’apprend ! » via l’organisation d’une journée de formation à destination de tous les professionnels impliqués dans une activité inclusive (Prof, animateurs, éducateurs, …) et le suivi de terrain nécessaire.

L’asbl Alternative21 entend promouvoir et encourager l’émergence d’une société plus inclusive dans son abord du handicap, et ce afin de ne pas priver une frange de la population d’une marge d’autonomie et de citoyenneté qui ne peut s’acquérir qu’au contact de tous, dans leur plus grande diversité. L’asbl veille à défendre les intérêts des personnes en situation de handicap notamment en termes de scolarité, loisirs, suivi médical, accès au travail, droit au logement… Alternative 21 entend replacer le besoin au centre de la prise en charge des personnes déficientes en lieu et place des manques."

Orbital-le vecteur ASBL (1.650,00€) pour le projet d’Atelier concert Capacitors avec les membres de l’Institut médico-pédagogique René Thône de Marcinelle. Il s’agit d’un atelier musical expérimental au long cours et d’un concert collectif proposés par Alain Courtis et ses acolytes.

Handi-Part (Co-financement, aspect transversalité, partenaires hors secteur handicapé) :

Les jeux du caméléon ASBL (600,00€) pour le projet Lecture et Jeux pour vivre ensemble au-delà des différences.

Les jeux du caméléon ASBL entend œuvrer pour l’inclusion et l’épanouissement des personnes porteuses d’un handicap et développer des actions de sensibilisation au handicap à partir d’activités autour de jeux de société accessibles à tous.  

Amicale des amis de Sart Saint-Nicolas (2.000,00€) pour le projet Jardin partagé de Soins du Sart Saint-Nicolas. Les activités au jardin invitent à se retrouver ensemble, résidents, familles, voisins… pour « prendre soin ». En s’occupant de la nature, les soignés deviennent soignants et les accompagnants deviennent des partenaires pour faire du jardin un lieu de vie.