Reg'Arts décalés: Le public (toujours) à l'oeuvre au Musée des B-A.

Jeudi 27 Octobre 2016 - 11:17

Parmi les événements et les nombreuses festivités qui ont célébré les 350 ans de Charleroi en 2016, l’exposition Reg’Arts décalés, laquelle met en scène la participation des citoyens, un Public à l’oeuvre... Une exposition inédite à découvrir au Musée des Beaux-Arts de Charleroi, jusqu'au 15 avril

Pour rapprocher les institutions culturelles du public, l’asbl Mooss, le Musée des Beaux-Arts, le Musée de la Photographie de Charleroi et la Coopérative Cera ont eu l’idée originale de demander aux citoyens de concevoir et monter une exposition de A à Z. Du synopsis de l’exposition au choix des oeuvres en passant par la scénographie, l’accrochage des pièces, la communication ou encore la médiation, le commissaire de “Public à l’oeuvre”, c’est le public ! Une exposition qui se tient au Musée des Beaux-Arts de Charleroi depuis le 10 novembre 2016 jusqu'au 15 avril 2017.

Musées cherchent public... Oui, un vrai défi!

Depuis avril 2016, les participants à ce projet ont mis la main à la pâte. D’abord, ils ont expérimenté de manière ludique les apprentissages de la conception d’une exposition. Puis, les visites des réserves des musées les ont confrontés à un contact direct avec les oeuvres d’art. Dès lors, la curiosité éveillée et les liens chaleureux créés, ont permis la mise sur pied de cette exposition originale!

Les musées participant à ce projet ont eu à coeur d’élaborer une nouvelle méthodologie en vue d’une participation active du public. Cette action de médiation bouleverse les codes et renverse les rôles pour faire du public un nouvel acteur de cette mission de valorisation du Patrimoine et des Arts plastiques. C’est en outre une réelle opportunité pour les Services pédagogiques de ces Institutions d’expérimenter une façon nouvelle de rencontrer les attentes des visiteurs puisqu’une recherche scientifique sera menée tout au long du processus par la Karel de Grote-Hogeschool d’Anvers.

Les participants, au nombre de trente-sept, sont de toutes les tranches d’âge et ont été recrutés parmi les amis des musées, par le biais du CPAS, d’autres lieux culturels, des maisons de quartier, des maisons de jeunes de Charleroi, des conseils de participation, etc..

Des échanges naissent les possibles...

L’exposition Reg’Arts décalés propose de changer le regard du visiteur sur les oeuvres, les artistes et la notion même d’exposition. Depuis une pyramide centrale, à la fois aire de repos et lieu privilégié d’observation, le visiteur découvre des auteurs d’époques et d’origines variées ainsi que des oeuvres relevant d’approches et de techniques les plus diverses.

Choisies parmi les Collections de la Cera, du Musée de la Photographie et du Musée des Beaux-Arts, les quelque 50 pièces proposées dans cette exposition originale font l’objet d’une mise en scène spectaculaire entièrement pensée par les citoyens-participants sur base de trois axes différenciés. Le visiteur, placé au centre même du dispositif de présentation a fait l’objet de toutes les attentions de la part des trente-sept commissaires d’exposition. Au final c’est bien lui qui est au coeur de ce long processus de réflexion et de création.

Dans la zone Perception-Réaction, sur base de la notion même de mutation, ont été sélectionnés des artistes comme le peintre Walter LEBLA NC, l’installatrice Laurence DERVAUX, le photographe Krysztof PRUSZKOWSKI. Leurs oeuvres sont accompagnées d’éléments périphériques, d’actions de la part du visiteur, qui induisent une nouvelle lecture, une autre compréhension. Que ce soit le titre de l’oeuvre, le déplacement devant l’oeuvre - et donc le changement “physique” de point de vue ou encore les explications de la médiation... permettent de “changer le regard”.

Dans un surprenant Face à face, des oeuvres aux contenus contrastés génèrent du fait même de ces rapprochements de nouvelles réflexions, de nouvelles émotions. D’autres significations, d’autres questionnements surgissent de leurs créations lorsque des artistes tels que l’installateur Honoré d’O, la photographe Marilyn BRIDGES, le vidéaste Shahram ENTEKHABI entrent en dialogue. De l’échange, naîssent les possibles. Cet élargissement des possibles prend une autre forme encore lorsque les oeuvres sont scénographiées. Le sculpteur Félix ROULIN, le photographe Gilbert FASTENAEKENS, le dessinateur Jan VERCRUYSSE voient leurs oeuvres proposées dans une mise en scène tantôt singulière, tantôt décalée visant à induire de nouveaux rapports entre les pièces et le visiteur. Celui-ci vit alors une véritable expérience, il est désormais acteur de sa visite et devient... un autre visiteur.

www.publicaloeuvre.be

informations pratiques

Musée des Beaux-arts, place du Manège, 1, 6000 Charleroi

Horaire:

• Du mardi au vendredi de 09h00 à 17h00

• Le Samedi de 10h00 à 18h00

ouvert gratuitement, le 1er dimanche du mois de 12h00 à 18h00 (sauf le dimanche

1er janvier). Fermé dimanche, lundi et jours fériés

tarifs entrée : 2,50€ - Gratuité