Des flagrants délits de plus en plus nombreux !

Des flagrants délits de plus en plus nombreux !

Pour combattre la délinquance environnementale, une collaboration nouvelle s’est ouverte entre la police administrative de la Ville de charleroi, la division propreté et les service environnement et quartiers de la zone de police de Charleroi. La présence des services est aujourd’hui plus importante pour combattre efficacement ces nuisances.

Concrètement, des patrouilles mixtes agent constatateur-policier descendent environ deux fois par mois dans des quartiers renseignés comme sales par les rapports des inspecteurs des sections de la police locale et des agents de la division propreté.

Une demi-douzaine de patrouilles se rendent sur place. Toutes les infractions en matière d'hygiène publique sont alors réprimées, de l'avertissement (pour des mauvaises herbes sur le trottoir, des sacs ICDI sortis trop tôt...) à des comptes-rendus administratifs (CRA, dressés par les agents communaux constatateurs) et/ou des procès-verbaux (sanctions administratives communales, dressées par la police locale). Les dépôts clandestins font l'objet d'un constat. Ils sont ensuite évacués par un camion de la division propreté.

La Propreté de Charleroi privilégie l’action et la sensibilisation du grand public, via des actions positives envers nos concitoyens. Mais trop souvent, des individus salissent des rues que nous venons à peine de nettoyer quelques minutes plus tôt.

Ces opérations, pour l'instant bimensuelles, recherchent l'effet de surprise et sont destinées à combattre les petites et grandes incivilités liées à l'environnement, et plus particulièrement à l'hygiène publique. Parallèlement à cela, des équipes d'inspecteurs de police en civil descendent chaque semaine sur le terrain pour additionner les flagrants délits.

Rapport 2009 des opérations Ville propre

Etat des opérations Ville propre en 2010

Le sentiment de sécurité passe par le sentiment de salubrité