Les mégots aussi polluent

Pas de mégots sur le trottoir !
 
Les lieux publics ou ouverts au public où la cigarette est autorisée sont de plus en plus rares. Une conséquence de cette législation réside dans la prolifération de mégots sur la voie publique. Beaucoup de fumeurs considèrent qu'il est anodin de jeter son mégot sur le trottoir ou dans le caniveau, alors même qu'ils ont le réflexe de jeter à la poubelle d'autres types de déchets. Pourtant, jeter son mégot au sol constitue aussi une atteinte à notre environnement et une infraction au Règlement général de police :
  • Un mégot peut prendre jusqu'à 15 ans à se détruire (6 mois s'il n'y a pas de filtre)
  • Les mégots polluent la terre et l'eau (via les égouts) avec des métaux lourds (plomb, aluminium, fer, cadmium...) et des hydrocarbures.
  • Le ramassage de mégots sur les trottoirs est extrêmement fastidieux pour les agents de la Propreté : ils coûtent donc du temps à nos hommes et de l'argent au contribuable.
  • Mal éteints, ils peuvent bouter le feu à une poubelle ou un aspirateur urbain
  • Des petits enfants jouant dans des aires de jeux extérieures, squares ou parcs sont susceptibles d'en avaler des résidus.
  • Un mégot peut également tuer des petits animaux par étranglement : oiseaux, poissons...

Afin d'aider nos concitoyens à respecter l'environnement, la Ville a acquis 13.000 cendriers de poche qu'elle distribuera à la population, notamment avec la complicité de près de 200 commerçants qui les offriront à leurs clients.

Chaque petit geste compte. La propreté, c'est l'affaire de tous !
 
affiche